maj le 27/02/2019*B

GUY CHABANT      GR36A et GR46 :
Chemin de Conques à Gaillac et Rocamadour JUIN-2018

Partie de la variante de COMPOSTELLE de CONQUES à TOULOUSE

du 6 au 25 Juin 2018 .. (19 étapes)


Tableau des ETAPES (en PDF)
Tableau des ETAPES (en Excel XLS)
Traces GPS (pour Google Earth)
Tracé du Chemin :

Jour 0 Jour 1 Jour 2 Jour 3 Jour 4 Jour 5 Jour 6 Jour 7 Jour 8 Jour 9 Jour 10 Jour 11
Jour 12 Jour 13 Jour 14 Jour 15 Jour 16 Jour 17 Jour 18 Jour 19  

Commentaires des 19 Etapes : Distance totale 377 kms

Considérations Générales

Notre parcours est presque une boucle qui descend Nord->Sud de CONQUES à GAILLAC par le GR36 , puis remonte Sud->Nord via CAHORS jusqu'à ROCAMADOUR par le GR46 principalement.

GR36 et GR46 : Topo-Guide de la FFRP ref 3646 Quercy-Bastides-Gorges de l'Aveyron de Conques à Toulouse

Les indications d'Hébergements du TopoGuide sont trop anciennes et très incomplètes. Il faut se renseigner via Internet , les O.T. , etc ...

FREQUENTATION : A part les premiers kilomètres sur le GR65 , c'est en quasi totalité l'assurance d'une solitude presque permanente.

CLIMAT : temps agréable dans l'ensemble, en ce début de JUIN 2018 , mais quand même un peu trop pluvieux.

Résumé des Etapes

Jour 0 : LILLE - CONQUES

SNCF Lille-Paris , puis Paris Auterliz à Brive , puis Brive à la petite gare de ST-CHRISTOPHE (ligne vers RODEZ) , arrivée pour 15h27 .

et TAXI pour CONQUES , environ 14 kms. Je recommande TAXI LAMPES qui fait un forfait de 12 € par pélerin , et qui est habitué à prendre des pelerins à cette gare et à ce train. 04.71.4995.55 et 06.07.75.93.32

Nous avons logé à l' ABBAYE STE-FOY tenue par la congrégation des FRERES PREMONTRES , dans cette vieille batisse à l'arrière de la superbe ABBARIALE STE-FOY , que les moines nous font visiter le soir , y compris une ballade dans les galeries supérieures. Nous avons pris une chambre pour 2 , pour la tranquillité, car le gite est certainement aux 3/4 plein avec beaucoup de pélerins qui font le GR65 , voie du PUY EN VELAY. Contrairement à notre passage en 2004, ou le repas était pris sur une grande table commune dans le style monacal, avec prière et les moines, maintenant c'est par petites tables de 6 ou 8 personnes.

Jour 1 : CONQUES - CRANSAC : Jeudi 7 JUIN 2018 .. 23 kms 6h00 +815/-802m

Le chemin, par le GR65, commence par une grosse grimpette à la Chapelle STE-FOY , la plupart des pélerins prenant comme nous la variante par NOAILHAC.

Les rivières sont colorées en ocre, couleur chocolat, suite aux fortes pluies de la semaine précédente.

La séparation se fait au point "7", les pélerins allant à l'ouest vers DECAZEVILLE; et nous au Sud vers FIRMI (alt 293m) ou nous faisons une halte au bistro à 14h00. Cette portion de chemin est assez pourrie : ruisseau , boue. Nous poursuivons par la petite route qui descend sur CRANSAC, plutôt que passer en forêt par le GR officiel, car elle offre une belle vue dégagée sur la vallée.

A CRANSAC , logement dans le gite ETAPE COMMUNAL , qui est une ancienne école sur 3 étages, avec cuisine au RdeC. Nous y serons tranquilles, avec une seule autre occupante (une salariée en CDD). Un couple de marcheurs, de Cahors, va loger à l'Hotel Les Carillons.

Jour 2 : CRANSAC - PEYRUSSE le Roc : Vendredi 8 JUIN .. 23 kms 6h40 +832m/-674m

DE CRANSAC à AUBIN , il est plus facile de suivre la route D5 , sans dangers. Le chemin parcours le plateau , avec des passages assez pénibles dans de grandes herbes séchées et coupées. , ou des parties herbeuses non entretenues et très humides dans un vallon. Deux kms de lacets pour monter sur le piton rocheux de PEYRUSSE , ou nous retrouvons à l'auberge un couple de Cahors que nous avons croisé dans la journée.

Magnifique mairie de GALGAN , dans un superbe manoir ancien avec sa tour - pigeonnier : nous y faisons notre pic-nic de midi dans les pelouses

demi-pension à l' AUBERGE-GITE de Mr/Mme SAVIGNAC. Auberge très sympathique , avec terrasse au soleil , bière sous le parasol. Le gite est une petite maison de rue, minuscule, escalier étroit en colimaçon, deux chambres : mieux vaut réserver ! Le village est agréable à visiter, avec ses rues pavées, ses maisons en pierre, son église et ses tapisseries.

Jour 3 : PEYRUSSE - VILLENEUVE d'AVEYRON : Samedi 9 JUIN .. 19 kms 5h (mais 7h au total) +497m/-526m

Nous descendons dans le vallon étroit du ruisseau d'Audiernes, et passons dans la partie du vieux village MEDIEVAL de Peyrusse, avec les deux tours d'un très ancien chateau fort situé sur un rocher très escarpé incroyable, les restes d'une église fortifiée batie contre le rocher. (Notre-Dame de Laval) , et un hopital "des Anglais" datant de 1213.

Vers LA VIGUERIE , jolie ruisseau , belle cascade et lavoir.

Arrêt pic-nic , et surtout SIESTE en raison de la chaleur et du beau temps, à un croisement de chemin dans la forêt de chênes environ 4 kms avant la ville d'étape , sous un calvaire et une croix de Christ (point "30" du Topo).

A VILLENEUVE, très belle place médiévale, bistro sous des arcades (ou une bière à l'ombre s'impose) , visite de l'EGLISE ST-PIERE / ST-PAUL ,
et arrivée dans l'excellent gite de MME FAYRET situé à l'écart du village (environ 1km Sud-Ouest sur D76). Gite avec un superbe jardin verdoyant et ombragé, chaises longues et tout ce qu'il faut pour un repos en fin d'étape. De plus excellent accueil et repas avec le couple.

Jour 4 : VILLENEUVE - VILLEFRANCHE de Rouergue : Dimanche 10 Juin .. 18kms 4h15 .. +280m/-416m.

Le temps se dégrade, très nuageux , petite pluie fine.

On repasse au centre du village, c'est jour de marché forain. Large chemin avec arbres formant voute. Village de ST-REMY avec un beau chateau et une église et un superbe lavoir en bord de ruisseau.

Nous arrivons très tôt à Villefranche, avec sa collégiale NOTRE-DAME imposante, sa grand place entourée de maisons à arcades.

Le gite d'étape "LA GRASSE" est à 1,6 km, en remontant la rive droite de l'AVEYRON , Ca ressemble à un terrain de sport ou de camping, en bordure de la rivière,

Il faut passer à l' O.T. avant pour les clés ; et le coin étant assez isolé; .. ne pas oublier de prendre de la nourriture pour cuisiner, surtout le dimanche soir : aucun restaurant ouvert !

Quelques passages de soleil permet toutefois d'avoir une fin d'après-midi assez agréable.

Le LIVRE d'OR du gite mentionne pour l'année 2017 : 20 passages en avril-mai-juin , 12 en juillet , 22 en aout-sept , 6 en octobre ; pour 2018 : 19 passage jusqu'au 10 juin.

Jour 5 : VILLEFRANCHE - NAJAC : Lundi 11 Juin .. 23kms 6h15 .. +368m/-437m.

Levé assez tôt, pour départ un peu plus matinal (8H00) ; quand même 1,9km à faire jusqu'à l' O.T.

Nous décidons que prendre en totalité la D47 jusqu'à MONTEILS , au lieu du GR (économie de distance et de montées) ; ceci en raison de la petite pluie qui va nous ennuyer juqu'à 14H. (et de la température très fraiche).

Arrêt sur le terrain de loisir de MONTEILS, ou nous trouvons le premier et unique abri sur une estrade couverte (utilisée normalement pour des spectacles). Le randonneur astucieux fait feu de tout bois !

Nous découvrons ensuite les Gorges de l'AVEYRON , et l' ancienne voie ferrée qui s'y faufile avec de nombreux tunnels.

Arrivée au camping LE PAISSEROU situé au bord de la rivière, sous un temps maussade. Nous avons réservé l'un des bungalows (petites maisonnettes en dur). Nous sommes les seuls dans cette partie du camping, par contre dans les batiments collectifs, il y a tout un groupe scolaire d'une quarantaine de jeunes qui font du canoé - kayak. Nous les retrouvons le soir au repas à 19h, mais notre table est à l'écart dans la partie du restaurant ou il y a une cheminée. Repas simple.

Je suis seul à monter la colline jusqu'au village sur son promontoire et encore une grimpette pour visiter le CHATEAU, magnifique et encore en assez bon état, surtout son donjon imposant (3 étages à monter et 30 mètres de plus) d'ou l'on a une vue superbe sur tout le panorama et le village de Najac en enfilade étroite. J'y suis le dernier visiteur à la fermeture , avec 2 touristes anglaises et leur bébé.
Compter 1H40 et 4,3km au total depuis le camping et +195/-195m de dénivellé total (le sommet du donjon est à 406m d'altitude).

A noter : au pied de Najac, il y a un gite mais qui n'accepte que des groupe importants (équestres ou non).

Jour 6 : NAJAC - CORDES sur CIEL : Mardi 12 Juin .. 26 kms 8h00 (9h45 total) +762m/-732m

Ciel gris, puis soleil , et à partir de LAGUEPIE , vers 12H : PLUIE

L'idéal aurait été de pouvoir suivre la VOIE FERREE si celle-ci avait été entretenue et aménagée en voie verte !

Il y a hélas, sur ce GR34 des passages très difficiles absolument au bord de la rivière, à travers de gros blocs de rochers qui affleurent le cours d'eau, et qui auraient été impraticables avec seulement un niveau de 30 cms de plus. Cette portion, que je situe vers les points 50 et 51 du Topo, est donc dangeureuse !

Suit une portion style forêt primitive (arbustes recouverts de mousse) , et un passage sous le pont de chemin de fer , au niveau du moulin de Contillou, ou là aussi une petite crue de la rivière aurait rendu impossible le passage (ou en se déchaussant) ! Ouf , on arrive à LAGUEPIE , on traverse l'Aveyron, et on monte aux ruines du chateau fort (pas de visite).

C'est sous cette pluie et petit vent que nous trouvons une ferme ou nous pouvons nous mettre à l'abri sous le porche couvert de la maison et y manger un petit en-cas; MERCI au proprio pour son accueil sympa (point "53" LA FRAYSSE).

En raison de la pluie, nous abandonnons le GR pour suivre la route D8 , avec une petite halte sous un préau à BOURNAZEL , et arrivée à CORDES ensuite. vers presque 17h.

Logis au gite AHUTI , d'aspect très vieillot et pas très engageant, mais toutefois chaleureux et suffisant pour un randonneur pas trop exigeant.

J'arrive à me faire accepter pour remonter au sommet de CORDES par le petit train touristique (18h : dernier voyage). Nous visitons CORDES à la descente, alors que presque tout est déja fermé, et plus que de très rares touristes dans les rues

Repas simple et copieux avec l'hébergeur et sa fille.

Jour 7 : CORDES - CAHUZAC sur Vere : Mercredi 13 Juin .. 19 kms 5h .. +435m/-467m.

Journée de gros vent , soleil et nuages. je commence par me tromper, en allant vers l'EST , environ 2km avant de revenir dans la bonne direction.

Chemins caillouteux de calcaire blanc éblouissant ... Puis on entre dans les VIGNOBLES de la région de Gaillac.

Notre picnic de midi se fera au soleil, sur le Monument aux Morts d'un hameau ( Bois Redon ?) .

Arrivée au Camping "SOLEIL BASTIDES" de Cahuzac , ou nous logeons dans un superbe et original petit chalet de bois, de forme octogonale , appelé "KOTA FINLANDAIS" ! Et fin de journée superbe et chaude enfin !

Il y a une piscine (encore trop fraiche) , une BOUCHERIE avec produits locaux à 200 mètres (avec un rayon épicerie suffisant pour le randonneur), et au centre du village une boutique d'un producteur de VIN DE GAILLAC (domaine SALVY), ou la productrice vous accueille très agréablement , et donc dégustation de ses vins ! Village sans autre intéret d'ailleurs.

Excellent repas au restaurant du camping , nous ne sommes pas les seuls ce jour là !

Jour 8 : CAHUZAC - GAILLAC : jeudi 14 Juin .. 15 kms 4h00 .. +237m/-297m

Parcours sympathique, sous un temps clément , arrivée à GAILLAC vers 12H30 , installation immédiate dans la ROULOTTE des Karpathes, roulotte de bois aménagée comme un grand camping-car ou un bungalow sur roues. Et avec en annexe un grand préau sous hangar avec table et le nécessaire pour manger si besoin.

Nous irons l'après-midi visiter Gaillac, ses vieilles rues, son église, par contre sa magnifique Abbaye Benedictine, en briques roses et qui surplombe le TARN, est fermée car en restauration.

Repas copieux à la roulotte , arrosé de Chateau CLEMENT TERMES (Gaillac Rouge 2016) excellent. J'en commanderais deux caisses de retour à Lambersart !

Jour 9: GAILLAC - PUYCELSI : vendredi 15 Juin .. 17,5 kms 6h30 .. +365m/-347m

Nous abandonnons le GR36 qui file vers Toulouse, et rejoignons CASTELNAU-de-MONTMIRAIL avec un TAXI (environ 12 km de route),
ou nous allons prendre le GR46. Encore un beau village ancien construit sur le sommet d'une colline, avec une belle place entourée d'arcades, et une église à voute bleu-ciel finement décorée.

Ciel voilé, parcours tranquille dans une campagne agréable jusqu'au village de LAVAL , ou nous faison le picnic sur un pont romain , assez amusant car il n'enjambe plus que des paturages, juste avant la rivière (la VERE). Il n'y a plus que 2kms pour arriver à PUYCELSI , village perché (encore un !) au sommet de son rocher.

Il y a des choses détestables en randonnée, comme ces 500 mètres de chemin pourri par le piétinement des bovins et chevaux , tout en boue ou l'on ne peut que patauger, que nous avons été forcés de franchir entre LAGARDE et BRUGNAC (point "10" du Topo)

Logement dans une petite maison mignonne et face au remparts, chez mme SORIN Julia.

Plusieurs restaurants, mais peu ouverts le soir; nous mangerons au 1ER le PUYCELSI ROC CAFé, très bien : exemple de repas : duo de paté de légumes bio , lentilles , carottes, cochon / canard + plat principal Tripoux ou Canard gras avec frites et salade + dessert Crêpes + bière et vin. Cela réconforte du ciel gris avec une petite pluie en matinée.

Jour 10 : PUYCELSI - PENNE : samedi 16 Juin (à Pennes 24km 7h30) au gite 29kms 8h30 .. +990m/-953m

Encore une journée assez triste, temps gris , ciel couvert, quelques rayons de soleil , vent très frais, mais pas de pluie !

Deux belles montées et descentes, des chemins très caillouteux , et surtout 2 gros kms de route forestière défonçée par les tracto-pelles , en belle terre rouge pleine d'ornières ! heureusement que cela était sec, car par temps de pluie, c'était l'assurance d'une terre collante aux chaussures !

Arrivée au pied de BRUNIQUEL , ou nous faisons notre picnic sur la belle herbe qui entoure l'extraordinaire LAVOIR (le plus magnifique que nous ayons vu dans toutes nos randonnées)

Franchissement de l'AVEYRON sur une belle passserelle pour piétons toute neuve. Au lieu de monter par le GR46 sur le plateau, nous prenons la petite route qui longe la rive droite de la rivière jusqu'au lieu-dit LA MADELEINE, via "Le Sabiou". Le parcours est plus bucolique, la remontée sur le plateau jusqu'au point "23" est plus douce,

Et dans le sentier escarpé qui descend vers PENNE (point "24") , nous croisons toute une troupe de cyclistes en VTT , qui montent péniblement à pied avec leur vélo sur l'épaule. ! Incroyable car ce doit être extrèmement difficile , vu les rochers et les hauteurs d'enjambées à faire ( et aussi la chaleur) !

PENNE est juste en façe, sur son rocher et avec son chateau au sommet. . Nous n'irons que jusqu'à l'église, avec l'exposition du mécanisme d'horloge datant de 1923 (Victor NEGRE , Montolieu), et aussi au bar et au VIVAL pour se ravitailler.
Car nous avons encore 4 kms à faire jusqu'au Gite-Refuge LE NID PENOL situé à St-Paul-de-Mamiac , très beau gite - chambre d'hotes , avec une piscine (pas encore ouverte).

NOTA : l'hotesse, je crois me souvenir, est venue nous cherchés en voiture (et oui, nous l'avons attendue au café-bar)....

Jour 11 : PENNE - ST-ANTONIN-Noble-Val : dimanche 17 Juin : 18,5 kms 5h15 .. +299m/-329m

départ assez tardif, à cause du Petit-Dej seulement à 8h30 (à cause de pain frais). Encore une jour totalement gris, gros nuages, et température très fraiche...

Nous n'avons pas du tout suivi le GR46, mais avons pris tout simplement la route D115 qui longe l'Aveyron : à quoi bon monter puis redescendre, et marcher en forêt sans rien voir ???

Mais il y a une partie sublime de cette route, qui me semble être après le village de BROUSSE, et qui est en corniche taillée dans la falaise de la rive gauche, avec des tunnels, et fréquentée par des troupes de motards , et même deux cavaliers !

dans une boucle de l'Aveyron, on passe devant une guinguette "MANJOCAR" , puis au barrage d'une vieille usine hydro-electrique, et arrivons enfin à ST-ANTONIN.

Village célebre et touristique, dont toutes les rues et ruelles sont transformées ce jour là en marché forain : jour de marché , plein de gens attablés aux bistros et restaurants.

Comme nous y arrivons vers 13H30, il faut attendre 14H l'ouverture de l' O.T. pour obtenir les clés (ou plutot le code) pour entrer au Gite Communal du JOUGARIO : batisse en pierres épaisses, situé dans une ruelle au 3 rue de la Treille, assez froid (mais il y a des radiateurs indispensables y compris en ce jour) et assez petit ( 2 x 2 lits) ; mais il y a un deuxième gite en cas d'affluence (gite des Casernes pour 7 lits).

Bien qu'il y ait au moins 8 restaurants à St-Antonin, un seul est ouvert le Dimanche SOIR (en ce mois de Juin)

Jour 12 : ST-ANTONIN - ST-PROJET : Lundi 18 Juin : 23 kms 6h30 .. +627m/-434m

Belle montée via un chemin de CALVAIRE sur le plateau, puis sentier étrange (vers St-Sulpice) à travers une forêt humide de petits chênes à l'allure préhistorique, recouverts de mousse. Ambiance pesante ...
Puis enfin notre premier beau troupeau de moutons , et puis après un très gros élevage de volailles , mais en totale liberté dans un champ de plusieurs hectares, avec pas mal d'arbres en plus. Même s'il y a une dizaine de "maisons" à poulets, on voit bien qu'il n'y a rien d'industriel dans cet élevage affichant "DE PLEIN AIR" (Hameau de Couché)

Le temps est encore froid, il faut encore sortir la cape de pluie pour se protéger pendant une heure de crachin. Arrivés au bas de CAYLUS, nous faison un rapide picnic sur les tables de la base de loisirs (avec WC et Kiosques).

Nouvel arrêt à LACAPELLE-LIVRON , avec son beau lavoir, et surtout en face de l'imposante eglise fortifiée par les Templiers, avec sa tour carrée qui ressemble à un donjon !

Arrivée à notre Chambres d'Hotes L'AUREMALY sur la D19, à 800m après LOZE , 2 Kms avant ST-PROJET. ; magnifique vue en surplomb de la vallée de "La Bonnette" ; gite super douillet
Là encore, une piscine pas encore ouverte, et un excellent repas du soir sur la terrasse vitrée comme une véranda.

Jour 13 : LOZE - BACH : Mardi 19 Juin : 22,5 kms 5h40 .. +461m/-456m

On commence à voir des toitures en lauze, des petites mares , et des plantes résistantes à la sécheresse, typiques des Causses.

Enfin une journée de grand soleil, un ciel tout bleu, un petit vent agréable, et beaucoup de petites forêts et chemins herbeux.

A BEAUREGARD , nous retrouvons le GR36 , commun avec le GR46 , et le prenons en direction OUEST. pour VARAIRE. ;
halte du midi agréable sous le Tilleul devant l'Eglise. Mais aussi siéste puisqu'il y a de l'herbe et de la chaleur , enfin ! Et un immense LAVOIR en contrebas de l'église (encore un lavoir exceptionnel).

Beau chemin plat sans dénivellé, commun aux GR65/GR36/GR46 en sous-bois. Arrivée à BACH, sous une chaleur torride rendant indispensable un passage au petit bar-restaurant pour s'y rafraichir d'une bonne bière ! Puis retour arrière par la D19 sur 1 bon KM pour trouver notre gite du jour situé au lieu-dit Le Moulin (à coté d'un chateau d'eau). Gite de Mme PRADE, à la déco assez originale, style écolo-soixante-huit, mais qui risque de disparaitre car maison mise en vente.
Au gite, nous trouvons 3 pélerins qui font le chemin de Compostelle ; demi-pension avec l'hotesse. Jardin / pelouse ou notre linge sèche vite.

Jour 14 : BACH - ST-CIRQ-Lapopie : Mercredi 20 Juin : 20 kms 5h15 .. +348m/-518m

Du Gite, directement Nord-Ouest pour retrouver le GR46 en direction de CONCOTS ; chemin et petite route typique entourés de chênes, et bordé de murets en grosses pierres moussues.

Nids d'hirondelles au porche de l'église de CONCOTS (c'est à signaler car de plus en plus rares).

Le chemin arrive sur une Chapelle STE-CROIX à la fin du plateau, en bordure de falaise avec vue sur le LOT. De là, on descend à mi-pente sur ST-CIRQ lui-même construit sur un promontoire qui domine d'environ 100 m la vallée du LOT. L'église est énorme par rapport à la taille du village, qui s'étire principalement autour d'une rue touristique qui monte vers le chateau. Et des touristes, il y en a beaucoup, beaucoup assis sur des bancs de pierre , sucant un cornet de glaces sous cette grosse chaleur. Nous aussi , arrivant ici vers 14h30, nous ferons halte au bistro pour une bière et au marchand de glaces artisanales (dit-on ?).

Nous n'aurons pas le courage de monter aux vestiges du chateau, et nous en repartons par un sentier en pente , puis une route au long de la rive sud du LOT, route au pied d'une falaise verticale d'au moins 50m, jusqu'au hameau de CASTAN ou se trouve notre gite du jour (ou Chambre d'Hotes), le gite "A LA SOURCE"

Ici comme à plusieurs autres gites, nous pouvons entrer et nous installer même en l'absence du propriétaire (une petite affiche indique notre chambre). Nous cuisinons notre repas du soir, car seul le Petit-Dej est fourni. Il y aura un couple de jeunes en voiture dans une autre chambre.

 

Jour 15 : ST-CIRQ - VERS : Jeudi 21 Juin : 20 kms 6h (8h30 avec sieste) .. +403m/-406m

Encore une belle voie de CHEMIN DE FER désaffectée, qui mériterait d'être transformée en voie verte ; certains troncons semblent avoir été nettoyés , mais d'autres sont encore envahis par la végétation et par des ronces. C'est trop risqué de s'y aventurer , bien que cela soit très tentant !

Le LOT est enserré entre de belles falaises blanches, on passe une écluse puis c'est un chemin de halage taillé dans la roche avec la falaise formant toit : splendide, impressionnant !

Nous arrivons à BOUZIES, et son aire de jeux ou est exposée une vieille GABARRE (bateau de bois);

dans les sentiers, nous soulevons des nuées de papillons , les PYRALES du BUIS !! dont les larves rongent les buis et autres arbustes !

Le GR remonte très haut sur le plateau, et nous faisons notre picnic sur des tables de pierre aménagées à un croisement de route (point "12" du Topo) ; et comme il fait beau et chaud, une bonne sieste à l'ombre s'impose !

Au début de la re-descente , au niveau d'une ferme nommée Pétral ou Serves, voici un amical habitant barbu , Mr JOEL, qui propose une boisson fraiche en bordure du chemin. TRES SYMPA pour 1 euro ; on ne résiste pas à un Coca ou Fanta quand on est un peu assoiffé , et la gourde plutot vide.

Avant PASTURAT , nous quittons le GR pour traverser sur le pont , prendre la petite route à travers champs vers ST-GERY, puis la D662 en rive droite du LOT. Route un peu trop passante à mon goût , et sans bas cotés.

Arrivée à VERS, ou plusieurs personnes se baignent dans la rivière du même nom, qui est plus un gentil torrent d'eau très limpide. Le gite surplombe la placette aux platanes, ou quelques marchands forains sont installés. Il y a déja 5 personnes installés au gite, et nous voila pour la 1ERE fois , l'un sur un lit du bas , l'autre dans un lit du haut dans un autre coin du dortoir. Le gite est sur 3 niveaux, l'entrée (se déchausser) , le niveau cuisine-réfectoire et le niveau dortoir. Nous serons 9 au repas du soir , concocté par le collègue de l'hébergeur Mr Pascal.

Pour ceux qui préfère le luxe, ils peuvent aller à l'Hotel-Restaurant La Truite Dorée.

 

Jour 16 : VERS - CAHORS : Vendredi 22 Juin : 16 kms 4h45 .. +100m/-127m.

Le GR36 rejoint le bord du LOT au MAS-de-la-BARTE , et ne le quitte plus jusqu'aux faubourgs de CAHORS.

Plusieurs beaux villages sur la rive opposée (coté Nord) , SAVANAC et surtout LAROQUE -des-ARCS et sa chapelle sur un bout de rocher.

Nous arrivons très tôt à notre gite (vers 12h15) et nous reposons dans son jardin, ou se trouve déja 3 ou 4 randonneurs qui restent 2 nuits à CAHORS. (Gite des Jacobins situé dans la banlieue en rive gauche). Le gite est tout à fait correct, mais nous y découvrons ce qui doit être général sur le GR65, à savoir les précautions ANTI - PUNAISES de LIT : il faut mettre son sac à dos dans un casier à verrou dans le hangar à l'entrée du gite.
De mon point de vue, ce sont des précautions stupides, car les punaises se logent dans les sous-vêtements, les duvets ou draps de lit ; toutes choses qu'on transporte bien évidemment dans le dortoir ! Et qui vont émigrer ensuite dans la literie !

Après-midi de visite de CAHORS, en particulier la Cathédrale , et repérage de la gare (et du trajet) pour le lendemain, et du célèbre pont VALENTRE (que nous avions déja vu en 2005 )

 

Jour 17 : CAHORS - VERS - LABASTIDE-MURAT : Samedi 23 Juin : 24,5 kms 7h .. +587m/-286m

Levé ultra tôt à 4h30 ; P-DEJ au gite préparé de la veille , marche à pied dans un Cahors désert , 25 minutes pour aller à la GARE , afin d'y prendre le BUS ligne n° 910 à 6H00 pile , qui nous emmène jusqu'à VERS arrivée 6h20 : nous somme les seuls passagers , avec une charmante chauffeuse qui peut discuter avec nous.

Nous reprenons le GR46 , direction plein NORD , en longeant un ruisseau avec des passages humides. remontée aux abords du village de CRAS.

Le Gite LE SAVITRI , dans la rue principale , ne paye pas de mine. Un peu cher pour la qualité, cuisine assez miteuse, dortoir dans les combles, même s'il y a le P-Dej inclus (mais avec des biscottes). Principal intérêt pratique : gite ouvert quelle que soit l'heure d'arrivée.
Le gite communal semble beaucoup plus agréable (à l'enseigne de l'Auberge du ROY de NAPLES), et apparait comme neuf depuis la rue (mais il semble vide, probablement difficile d'y accéder en Week-End ?).

Encore une belle journée chaude et ensoleillée, passage au café sur la place principale, achat à la superette Carrefour-Contact en sortie nord du village, car le restaurant est fermé pour cause de repas de groupe. Un cortège de vieilles bagnoles passe; comme on est sur une des variantes du "Chemin de COMPOSTELLE" nous avons rencontrés environ 5 randonneurs dans notre sens inverse.

 

Jour 18 : LABASTIDE - ROCAMADOUR : Dimanche 24 Juin .. 27 kms 7h00 (total 8h45) .. +551m/-820m

Levé tôt : 6H00 départ 7h00 pour une grande étape sous le soleil du Causse ...

En sortie du village , très joli aire de jeux , avec un lavoir et un petit lac "de Boutannes". Franchissement par un pont au dessus de l'autoroute. Encore un petit lac aménagé en aire de détente, aux pieds de MONTFAUCON. On retraverse l'A20 , et le sentier devient un horrible tas de cailloux de calcaire blanc ! Ne pas se fier au panneau annoncant "point d'eau au lieu-dit VERSAILLES", car nous n'y avons trouvé aucune eau potable.

Et nous croisons alors un ECOSSAIS , avec son KILT ! Grosse surprise amusante !
Ce jour aussi, nous croisons quelques personnes, 4 ou 5 , dont un couple qui fait une boucle depuis FIGEAC.

Encore un picnic avec sieste, que c'est beau la randonnée quand on sait prendre son plaisir et son temps . Au village de COUZOU, ou le MMDD signale un robinet d'eau, et bien c'est encore une fausse info, car il n'y a qu'une fausse pompe à eau qui ne donne rien. Nous arriverons donc à ROCAMADOUR la gorge un peu sèche !.

Mais juste dans un tournant ou la route semble froler le vide d'une immense falaise, le chemin plonge vers ce vide, d'ou la peur panique de mon épouse qui recule d'effroi !
Cela n'est qu'une impression, et après quelques dizaines de mètres, ce chemin , certes tracé en pente dans une belle falaise verticale, devient sans craintes , d'autant plus qu'il y a de la végétation qui protège de tout vertige .. Et l'on voit le village de Rocamadour sous un angle que seuls les randonneurs peuvent connaitre.

Nous allons nous rafraichir dans l'un des cafés, avec terrasse donnant sur la vallée.
Notre GITE LE CANTOU est situé très en hauteur, à l'extrémité Ouest, et ouvre à 15H. Nous nous y installons, dans une toute petite chambre ; il y a déja quelques randonneurs.

Bien que nous connaissions ce village, nous refaisons les visites touristiques habituelles : les rues, et bien sur toutes les salles de la Basilique. Il y a assez de touristes, mais ce n'est pas encore la cohue.

je fais le repérage du parcours pour le lendemain , car il ne faut pas rater notre train !

 

Jour 19 : RETOUR a LILLE : Lundi 25 Juin

Il faut avoir un bon extrait de carte IGN au 1/25000 pour être certain de prendre le bon chemin pour atteindre la GARE DE ROCAMADOUR-PADIRAC , qui est située à environ 4 KMS au NORD-EST de la ville, quasiment en pleine campagne désertique !

Sous le soleil levant, spectacle magnifique de deux MONGOLFIERES qui s'élèvent depuis le fond de la vallée ( Gorges de l'ALZOU).

Au bout de la rue principale commercante, il faut monter par le chemin de croix, continuer sur le plateau vers l'EST jusqu'au carrefour principal de l' HOSPITALET, prendre à gauche la D673 sur environ 300m, puis tourner à droite dans une petite rue ou large chemin , lequel est fléché (en principe) pour la GARE. Environ 1200m plus loin, bien prendre le chemin qui va à gauche (NORD-EST) et non pas celui du milieu (vers l'Est ) ou celui de droite (vers Sud-Est).. La gare est sans aucun employé, on paye dans le train avec le controleur, ou bien si vous avez pris votre billet d'avance.

le seul train praticable, pour avoir les correspondances pour PARIS et LILLE , est le premier train du matin : 7h46 arrivée à BRIVE : 10h59
Il faut donc partir avant 6H45 (si à pied) de Rocamadour pour ne pas risquer de rater le train.

 

 

      

****************************************